2 nouveaux Projets : un Défi et un Voyage !

Bonjour à vous,

Ces derniers temps, vous l’avez sans doute remarqué, j’ai été moins présent sur le blog. Je suis en bien occupé par mes divers projets, dont je voulais vous faire part ici. Un défi à relever d’une part, et un nouveau voyage.

Un nouveau challenge professionnel

Il y a près de deux mois, j’ai appris que ma mission chez Technip ne serait pas renouvellée et se terminerait fin Mars. Apprendre que l’on va perdre son emploi n’est pas quelque chose de très agréable à vivre, surtout lorsque cela ne dépend pas de vous. En raison de la baisse des prix du pétrole, de nombreux projets ont été stoppé ou annulés, car ils n’étaient plus rentables. La situation économique s’est donc détériorée rapidement pour Technip, et les intérimaires sont les premiers à en faire les frais.

Après avoir appris la nouvelle, j’ai mis une journée avant d’adopter une attitude positive et constructive face à cette perspective. Plutôt que de me focaliser sur ce « problème », de me plaindre ou d’accuser les autres ou moi-même d’en être responsable, j’ai décidé de voir l’autre côté des choses, tout ce que la situation avait de positif. Même si ce n’était pas une fierté d’être au chômage, j’étais plutôt satisfait car mon travail correspondait totalement aux attentes de Technip. J’ai été perçu par mon responsable comme un collaborateur sérieux et efficace. Efficace ? Moi qui étais censé être plus lent que la moyenne. J’étais aussi très heureux de pouvoir travailler et gagner ma vie par mes propres moyens. Désormais, j’avais acquis la certitude que j’en étais capable, puisque je l’avais fait. J’avais aussi énormément appris en quelques mois, j’ai pris goût au travail bien fait grâce à mon responsable qui avait le souci du détail et d’apporter le maximum à l’entreprise. J’avais maintenant une vraie expérience en tant qu’ingénieur, ce qui faciliterait les choses pour la suite.

Et c’était également une nouvelle opportunité pour vraiment faire un travail en adéquation avec mon projet professionnel. J’ai commencé à envisager plusieurs pistes pour mon avenir. Lors de ma dernière année d’études, j’ai suivi l’option aménagement urbain en vue de m’orienter vers l’urbanisme ainsi que l’aménagement et la construction des villes. Au sein de ce domaine plutôt vaste, j’ai donc décidé de m’orienter dans le secteur du logement social, beaucoup plus en adéquation avec mes valeurs. Après plusieurs réflexions et échanges avec des professionnels du secteur, le métier le plus en adéquation avec mon handicap, serait le montage d’opérations immobilières, en amont de la construction de logements. Le même métier existe aussi dans la promotion immobilière classique, mais ce n’est pas dans ce type d’organisme que je souhaite travailler. En effet, les bailleurs sociaux ont d’avantage pour objectif  de répondre aux besoins en logement des populations modestes que la recherche du profit. Bien sûr, la plupart des organismes de logements sociaux sont des entreprises ou des offices publics que se doivent d’être rentables pour fonctionner, mais sont dotés d’une véritable mission sociale, très importante à mes yeux. Par ailleurs, étant donné qu’ils sont plus attachés aux valeurs humaines, ils seront plus à même d’accueillir un salarié en situation de handicap. J’ai aussi envisagé de travailler dans le secteur de l’accessibilité du bâtiment. Ma situation de handicap me rend particulièrement crédible et cela devient même un atout, sans oublier l’extraordinaire motivation que de savoir que je contribue à l’amélioration du quotidien des personnes handicapées. Etant donné la législation en vigueur sur ce point, nul doute qu’il y aura beaucoup de travail des dans ce secteur dans les années à venir.

maison-logo

Depuis début Avril, je concentre mes recherches sur ces deux pistes, en privilégiant le logement social. Des milliers de personnes travaillent dans ce secteur à Lyon, tandis qu’ils ne sont que quelques centaines, tout au plus, dans le milieu de l’accessibilité du bâtiment. Contrairement à ma précédente recherche d’emploi, j’ai décidé d’y consacrer beaucoup plus de temps, environ 10H par jour la semaine. Le développement personnel m’a appris qu’il fallait se focaliser sur ses objectifs si l’on veut les atteindre. J’y associe la volonté et la détermination nécessaire pour avancer et continuer malgré les obstacles. Je sais par expérience que cela ne sera pas si simple, alors autant mettre toutes les chances de mon côté. Après un mois plutôt intense, je n’ai pas encore trouvé d’emploi, néanmoins j’ai fait un bon bout de chemin et je me suis bien rapproché de mon objectif.

En un mois, j’ai passé 13 entretiens au total, ce qui ne s’était jamais produit auparavant. Pour la moitié, il s’agit d’entreprises qui me contactent directement après avoir que j’ai mis mon CV en ligne, preuve que mon profil et que mon expérience intéresse les entreprises. J’accepte de les rencontrer car cela me fait un entrainement et me met dans une bonne dynamique pour ma recherche. Grâce à cela, c’est devenu une habitude, je ne ressens plus de stress particulier et j’ai pu travailler mon discours, peaufiner mes arguments et faire grandir ma confiance en moi. Parallèlement, j’ai passé plusieurs entretiens vraiment en accord avec mon projet. Ils m’ont déjà permis de mieux cibler ce que je recherche, de mieux comprendre le fonctionnement des organismes de logements sociaux et d’obtenir des contacts. Le 21 Avril, une avancée décisive a eu lieu. Je suis allé à Annecy rencontrer le directeur de Haute-Savoie Habitat. J’ai pu avoir un rdv avec lui car j’ai de précieux contacts sur Lyon dont l’aide m’est très utile, pour ne pas dire indispensable. Après avoir échangé avec moi sur le rôle que je pourrai avoir au sein de leur structure, il m’a dit qu’il avait envisagé de me laisser ma chance en me proposant un poste sur Annecy. J’ai dû décliner son offre car je n’ai pas la possibilité de prendre mon indépendance puisque je n’ai pas le nombre d’heures nécessaire d’auxiliaire de vie. C’est vraiment très encourageant. Ce jour-là, j’ai pris conscience et que c’était à portée de main, et que je pouvais y parvenir plus rapidement et plus facilement que je ne le pensais. Là même chose sur Lyon et c’est gagné. Le directeur de Haute-Savoie Habitat m’a donné le nom de plusieurs personnes à contacter de sa part, dont le directeur d’Est Métropole Habitat, un bailleur social lyonnais. J’avais décroché un rdv la veille avec cette même personne ainsi que le directeur du service qui serait susceptible de m’accueillir. Ce rdv aura lieu le 6 mai et représente beaucoup d’espoir pour. J’y crois. Affaire à suivre. Je vous tiens au courant.

 

Mon prochain voyage

logo-expo

Dans une dizaine de jours, je pars avec ma famille pour une nouvelle destination : Milan, en Italie. Comme vous le savez peut-être, l’Exposition Universelle vient d’être inaugurée et se tient de Mai à Octobre. L’occasion idéale pour découvrir cet événement unique au monde. Nous partirons donc le 14 Mai pour un séjour avec 2 nuits sur place. Le jour de notre arrivée, nous visiterons le centre-ville de Milan, et le lendemain nous passerons la journée à l’Expo Universelle. J’en profiterai bien sûr pour faire un reportage vidéo de l’accessibilité en fauteuil roulant sur place, comme lors de mon précédent voyage.

pano-milano

 

Trouver un hôtel accessible a été relativement simple. Nous avons choisi un hôtel Ibis et avons réservé deux chambres dont une adapté aux voyageurs handicapés. L’accessibilité repose sur des critères précis dans cette chaîne d’hôtel ce qui permet d’être sûr que ce soit accessible, et d’éviter bien des déconvenues. Il s’agit de l’hôtel IBIS STYLES MILANO AGRATE, situé à la périphérie de la ville. Dans les hôtels Ibis, il y a plus ou moins de place dans les chambres mais nous n’avons jamais eu de mauvaises surprises.

img-hotelmap

Pour nous y rendre, nous avons choisi la voiture car c’est le moyen le plus pratique et qui me permet de transporter tout le matériel dont j’ai besoin. De plus, il n’y que 5 heures de route depuis ce qui est tout à fait raisonnable. Néanmoins, sachez qu’il existe des TGV Direct pour Milan au départ de Lyon et Paris, accessibles donc. Les transports en commun semblent plutôt accessibles, puisque la plupart des stations de métro ont des ascenseurs. Le plan est consultable ici.

Pour l’Expo Universelle, il y a même un site Internet dédié aux visiteurs en situation de handicap (en anglais ou en italien). L’Expo, située au Nord-Ouest de la ville est accessible par les transports en commun aux personnes handicapées. L’entrée est gratuite pour les accompagnateurs de personnes handicapées, sur présentation d’un justificatif. Plus d’info ici.

Pour terminer, voici une vidéo de présentation de l’événement pour vous donner envie d’y aller

Je vous raconterai comment ça s’est passé dans un prochain article. A bientôt !

 

6 réflexions au sujet de « 2 nouveaux Projets : un Défi et un Voyage ! »

    1. Antoine-Durand Auteur de l’article

      Je ne pars que ce Jeudi à Milan, je ferai un reportage complet là-dessus. Pour l’entretien j’attends la réponse et en attendant
      je laisse la place au suspense !

      Répondre
  1. Steph

    je te félicite Antoine pour ces articles et surtout leur contenu. Ta « positives attitude » est une vraie ressource pour les lecteurs. Je n’ai aucun doute que ta détermination, ton engagement et ta rigueur dans ta recherche d’emploi vont permettre d’aboutir à une proposition d’embauche qui saura répondre à tes attentes. Je suis certain que l’employeur qui aura décidé de te faire confiance ne sera pas déçu. D’ailleurs, si tu pouvais recueillir les témoignages de tes ex et futurs employeurs et les mettre sur ton blog, cela apporterait un plus à mon avis.

    Répondre
  2. Antoine-Durand Auteur de l’article

    Victoire ! J’ai un job ! Non pas un, mais 2 jobs. Je vais enchainer 2 CDD : un de 3 mois cet été chez Batigère Rhône-Alpes, puis un d’un an dès la rentrée chez Est Métropole Habitat !

    Exactement le métier que je voulais faire, idéalement situé, totalement en adéquation avec les valeurs que je partage sur ce blog. Je serai désormais Chargé d’Opérations Immobilières, pour mettre mes compétences au service d’une mission qui me tiens à coeur : le logement social.

    Une fois de plus la persévérance et la détermination sont venues à bout des difficultés. Je suis tellement heureux d’avoir réussi ! J’aimerai remercier ici toutes les personnes qui m’ont soutenu, qui ont cru en moi et m’ont donné beaucoup d’espoir.
    Je n’ai pas compté le temps passé à chercher ce job, durant plus de 11h par jour parfois. Cela n’a pas été simple, c’était parfois dur de continuer après une succession de réponses négatives, dur de ne pas baisser les bras. Mais quand je vois les résultats, je suis prêt à refaire tous ses efforts par la suite.

    Par la suite, je ferai un petit article où je vous partagerai les clés qui m’ont permis de trouver le job que je voulais malgré un handicap important. A bientôt !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *