Miniature article skyline Londres

Week-end à Londres : les transports (1/3)

Bonjour à tous,

Comme je vous l’indiquais dans ma dernière newsletter, j’étais à Londres le week-end du 1er Mai ! Ce fut encore une belle expérience : Londres est une ville dans laquelle il y tant à faire ! C’est aussi une ville très accueillante pour les personnes handicapées. Un week-end c’est presque un peu court mais cela donne déjà un bon aperçu !

Voici donc une série d’articles avec tous les conseils pour organiser votre séjour à Londres si vous êtes en fauteuil roulant !

Aujourd’hui, je vous propose un article  sur les transports : comment se rendre sur place ? comment se déplacer dans la capitale britannique ? quelle est l’accessibilité de la ville de Londres ? Réponse dans les lignes qui suivent.

Se rendre sur place : avion ou train ?

A première vue, l’avion peut sembler la solution la plus pratique et la plus rapide pour rejoindre Londres depuis la France, surtout si vous habitez dans le sud du pays. Il faut compter entre 1H et 2H de vol, mais c’est sans compter le temps de rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport, l’ensemble des contrôles de sécurité et de douane. Et si vous êtes en fauteuil roulant, vous devrez arriver à l’aéroport bien avant les autres passagers. Autrement dit, 4H tout compris dans le meilleur des cas. Plus d’informations sur les déplacements en avion avec un handicap ici.logo-eurostar

Mais connaissez-vous la solution Eurostar ? Le train est une solution très pratique en particulier pour les personnes en fauteuil roulant qui ont la possibilité de rester dans leur fauteuil et avec leurs bagages pendant tout le trajet. Et l’Eurostar ne dessert pas seulement Lille, Paris et Bruxelles. Désormais, des trains directs rejoignent Londres depuis Marseille et Lyon d’avril à octobre. Compter environ 1H30 de trajet depuis Lille, 2H30 depuis Paris, 4H30 depuis Lyon et 6H depuis Marseille. Auxquelles il faut ajouter 1H pour les contrôles aux frontières. Le grand avantage c’est que vous arriverez directement en plein cœur de Londres, en gare de London St-Pancras International.

london-st-pancras

Pour réserver, rendez-vous sur le site d’Eurostar. Pour les personnes en fauteuil roulant, il y a un formulaire de réservation qui leur est destiné : ici. Avec à la clé un tarif réduit pour la personne handicapée et son accompagnateur. Et ce n’est pas tout : vous voyagerez en 1ère classe pour le prix de la seconde puisque les emplacements pour fauteuils roulants s’y trouvent ! Et vous aurez donc droit au service de restauration, avec thé à volonté bien sûr.

interieur eurostar   Eurostar

 

 

 

 

 

 

En ce qui concerne l’assistance en gare pour vous aider à monter et à descendre du train, il est nécessaire d’appeler le 01 70 70 60 88 pour réserver le service au moins 48H avant votre départ. Plus d’informations sur l’assistance qui peut vous être proposé à travers ce guide : ici.

 

Pour en venir aux formalités de douane, il y a juste besoin d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité (pour l’instant, car cela pourrait changer avec le Brexit). Un dernier conseil : si vous voyagez avec des machines ou du matériel médical, il est préférable de se munir d’un certificat de douane ou d’une prescription.

L’accessibilité de la ville de Londres :

Dès que vous sortirez de la gare de St-Pancras ou que vous arriverez en centre-ville, vous serez surpris par l’accessibilité de la voirie en fauteuil roulant, proche de la perfection. Je n’ai pas vu un seul trottoir non abaissé ou une voiture mal stationnée. En revanche, vous serez carrément déstabilisés par les sens de circulation ! Pour rappel nos amis les anglais roulent à gauche. Faites donc très attention lorsque vous traversez la route, et regardez des 2 côtés ! Il faut vraiment du temps pour s’y habituer, et il faut plus d’un week-end pour y parvenir. Vous constaterez alors à quel point vous êtes ancrés dans vos habitudes.

 

Il est donc très facile de se déplacer dans le centre-ville de Londres en fauteuil roulant. Tous les trottoirs sont abaissés aux carrefours et relativement larges. Il y a parfois quelques pavés mais cela ne m’a pas dérangé. La seule difficulté que j’ai rencontré est survenue près du pont de Westminster, il n’est pas possible de rejoindre le pont depuis le quai, ce qui implique de faire un détour important pour rejoindre Big Ben de l’autre côté de la Tamise.

accessible trottoir

Il en est de même pour les lieux publics et les sites touristiques, comme le British Museum, London Eye et le musée de Madame Tussauds, que j’ai eu l’occasion de visiter. Je n’ai pas rencontré de difficultés au cours de mon séjour. Tout est prévu et bien organisé pour les personnes handicapées. Un site Internet répertorie les lieux accessibles de tout le Royaume-Uni et en fait une description très détaillée : disabledgo.com (en anglais). C’est vraiment très pratique !

Entrée du British Museum

Les transports en commun :

Le réseau de transport en commun Londonien est très dense, mais pas entièrement accessible.

Le bus :

Les célèbres bus Londoniens à double étage sont très accessibles aux fauteuils roulants. Seules 2 lignes de bus « historiques » ne sont pas accessibles sur les plusieurs centaines que compte le réseau. Les bus sont équipés de palettes rétractables pour l’accès et d’un emplacement dédié pour les fauteuils roulants. C’est le mode de déplacement à privilégier si vous êtes en fauteuil roulant.

Bus Londonien

Le métro (Underground) :

Logo underground

Le réseau de métro de Londres est le plus ancien au monde, et il n’est donc pas très accessible en fauteuil roulant. Sur les centaines d’arrêts de métro, seuls quelques dizaines sont entièrement accessibles, c’est à dire avec un ascenseur pour rejoindre le quai, et un quai à la même hauteur que le métro. Ces stations sont repérées sur le plan par un pictogramme bleu. Le plan est téléchargeable ici.

La carte de transport :

Pour emprunter les transports en commun, la meilleure solution est d’acheter une carte « Ostyer », elle coûte 5 livres et il suffit de créditer d’un montant donné pour se déplacer. Dans les transports, il y a juste à valider la carte à l’entrée du métro ou en montant dans le bus. Plus d’informations sur cette carte ici.

Voilà pour ce qui est des déplacements et des transports dans la capitale britannique. Rendez-vous prochainement pour un nouvel article sur l’hébergement dans la ville de Londres.

A bientôt !

Une réflexion au sujet de « Week-end à Londres : les transports (1/3) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *