5 commentaires

  1. Bravo pour votre initiative et votre énergie. Merci pour cette leçon de vie qui s’adresse à chacun de nous, handicapé ou pas.
    Tous nos voeux de réussite vous accompagnent.
    Martine et Michel

  2. Auteur

    Un grand merci à vous pour ce commentaire. C’est génial de savoir que je peux aider tout le monde à travers ce blog !
    Je vous adresse à mon tour tous mes voeux de bonheur et de réussite dans votre vie.

  3. Un bel article. Je ne suis pas handicapé, mais, je m’y reconnais profondément et entièrement. Je suis à la recherche d’un stage de fin d’études depuis trois mois. J’ai passé 10 ENTRETIENS sans suite favorable. Parfois, j’ai envie d’arrêter car, je me dis que ça n’est pas quelque chose qui est faite pour moi.

  4. Bravo pour votre courage et votre attitude. J’admire beaucoup les personnes qui parviennent à surmonter leurs difficultés et rester positifs, car je sais à quel cela est difficile. J’y ai moi-même été confrontée, avec des périodes de réaction et d’autres plus optimistes. Puis-je vous poser une question? Je souffre d’un handicap auditif un peu particulier. Etant musicienne, malheureusement faire de la musique est devenu difficile aujourd’hui- voire impossible, ce qui a conduit de très grandes frustrations. Je ne peux « persévérer » ni « agir » réellement car la musique a des conséquences négatives sur mon audition. Comment aborderiez-vous cette notion d' »action » et de « persévérance » dans ce contexte? Abandonner cette passion-là ou persévérer? Je suis curieuse d’avoir votre point de vue. Merci d’avance.

    1. Auteur

      Bonjour merci beaucoup pour votre message. Votre question est intéressante mais il n’est pas facile d’y répondre. De mon point de vue, dans la vie, il est nécessaire de distinguer les choses que l’on ne peut changer et donc les accepter ; des choses que l’on peut changer par la volonté et l’action. Une phase célèbre de Marc Aurèle résume très bien cette idée : « Donnes moi la force d’accepter les choses qui sont, le courage de changer ce que je peux, et la sagesse de distinguer l’une de l’autre ». Ce n’est pas facile mais des fois il faut savoir accepter de ne pas pouvoir changer certaines choses. Dans mon cas cela m’est déjà arrivé de renoncer à certaines choses car je n’avais pas le choix : avant j’aimais beaucoup piloter des avions sur simulateur ou des modèles réduits mais aujourd’hui je n’ai plus assez de forces dans les mains pour le faire. Pour autant je n’ai pas abandonner cette passion mais je la pratique différemment. Voilà j’espère que mon point de vue vous aidera mais c’est vous qui avez toutes les cartes en main pour prendre votre décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.