Archives mensuelles : mars 2015

Prendre le train en fauteuil roulant : Mode d’emploi

Aujourd’hui, je vous écris ce petit article pour vous aider dans vos déplacements en train si vous êtes en fauteuil roulant. Il y a 3 semaines, j’ai voyagé à 2 reprises avec la SNCF pour me rendre à Genève et à Paris. Je dois dire que je suis très satisfait du service d’accompagnement au train proposé aux voyageurs handicapés.

Accessibilté des trains :

Tous les trains de la SNCF sont accessibles aux personnes en fauteuil roulant. Du TER vieux et pourri au TGV confortable et flambant neuf, tous disposent d’au moins un emplacement réservé, qui convient aussi bien aux fauteuils électriques que manuels. L’accès s’effectue généralement au moyen d’un élévateur, pour compenser la différence de hauteur entre le quai et le train, dont l’immense majorité des gares disposent.

Par type de train :

  • Les TGV : On distingue les TGV Simples et Duplex. Ils ont tous deux une place pour fauteuil roulant par rame, soit une ou deux places par train (Voiture 1 et Voiture 11). Ces places sont situées en 1ère classe, et vous ne paierez que le prix de la 2ème classe, puisque vous n’avez pas le choix. Profitez-en ! Les TGV Simples (élévateur nécessaire), les plus anciens, sont assez étroits et c’est vraiment juste avec un fauteuil électrique grand comme le mien, mais ça passe. De plus les sanitaires ne sont pas accessibles. En revanche, les TGV Duplex (pas besoin d’élévateur mais d’une rampe située dans le train) sont nettement plus spacieux, vous pouvez même faire demi-tour en fauteuil électrique, et vous installer sur les sièges, pivotants pour faciliter le transfert. Les sanitaires sont eux aussi accessibles, et même un fauteuil électrique rentre. (Les TGV Ouigo, très récents, sont bien accessibles mais je n’ai pas eu l’occasion de les tester)
  • Les TER : On distingue les TER classiques des TER à plancher bas. Les TER classiques (élévateur nécessaire), bien qu’assez anciens, sont très spacieux et ont des sanitaires accessibles. Les TER à plancher bas (pas toujours besoin d’élévateur) sont tout aussi accessibles et parfois ils sont à la même hauteur que quai, et dans ce cas vous pourrez monter et descendre sans assistance.
  • Les RER : En région parisienne, les RER gérés par la SNCF sont généralement accessibles mais hélas encore peu de gares sont accessibles. Je n’ai jamais pris le RER donc je n’ai pas d’expérience dans le domaine. En revanche, vous pouvez consulter la page suivante pour connaître les lignes et stations accessibles : ici. Ou encore consulter le guide « Je prends le RER » à destination des personnes en fauteuil roulant.

Accessibilté des gares :

En France, la plupart des gares sont accessibles car la SNCF a fait d’importants travaux de rénovations. Bien entendu plus la gare est fréquentée et plus elle a de chances d’être accessible. La liste des gares accessibles est consultable ici, et bonne nouvelle la liste s’allonge d’année en année.

Le service d’accompagnement au train : Accès Plus

Accès Plus est un service gratuit de la SNCF destiné aux personnes en situation de handicap (tous types). Il permet notamment d’être accompagné jusqu’à la montée dans le train au départ et à la descente du train à l’arrivée. Si vous êtes en fauteuil roulant, je vous recommande de faire appel à eux, même si ce n’est pas indispensable. Le service est disponible dans de nombreuses gares (voir ici), et fonctionne tous les jours de 7h à 22h. En dehors de ces horaires, vous pouvez demander de l’aide au personnel en gare ou celui du train (c’est ce que j’ai fait la fois où j’ai pris un TGV à 6h du matin).

Pour réserver, c’est très simple, il suffit d’appeler au 0 890 640 650 (0,12 €TTC/min) ou de remplir un formulaire sur internet ici (confirmation par e-mail), une fois les billets achetés (voir paragraphe suivant). Seul impératif : réserver 48H avant votre départ au minimum.

Vous recevez ensuite une confirmation par mail (exemple ci-dessous) qui vous indique où vous présenter 30 minutes avant le départ du train.

confirmation-acces-plus

Dans la pratique, il suffit d’être-là 15 minutes avant le départ (sauf à Paris). Vous serez ensuite accompagné sur le quai puis jusque dans le train. A l’arrivée, un agent sera là pour vous aider à descendre sur le quai. Il se servira souvent d’un élévateur, dont voici une démo en vidéo :

Pour plus d’informations, je vous invite à consulter le guide de la SNCF à destination des personnes handicapées : ici.

Acheter ses billets :

Sur internet, il y a une boutique en ligne dédiée aux voyageurs en fauteuil roulant (ici). Si vous achetez en ligne, vous devez passer par celle-ci pour être sûr d’avoir une place pour fauteuil roulant, car il n’y en a bien souvent que 2 par train. Il vaut donc mieux s’y prendre en avance, une semaine avant au minimum (même si ça m’est arrivé de le faire 3 jours avant le départ).

Sinon, vous pouvez acheter aussi en boutique ou en gare, en précisant vos besoins.

Réduction et accompagnateurs :

Si vous voyagez accompagné du fait de votre handicap, votre accompagnateur paye 50% du billet ou bien bénéficie de la gratuité (carte d’invalidité avec mention « Besoin d’accompagnement »). – Petite subtilité l’accompagnateur paye la réservation du billet, ce qui n’est pas toujours anodin (50€ pour un A/R Lyon-Paris).

Si vous disposez de peu de ressources, et que vous percevez l’AAH, vous pouvez gratuitement faire une carte Illico Solidaire (en région Rhône-Alpes uniquement), qui vous permet de bénéficier de 90% de réduction (oui, vous avez bien lu) sur les trajets en TER dans la région. Il suffit de remplir un formulaire et de l’envoyer avec les justificatifs. Rendez-vous ici.

En cas de grève

En cas de grève, comme j’en ai fait l’expérience il y a 3 semaines, je vous recommande de reporter votre voyage dès qu’un préavis de grève est déposé. J’avais prévu un déplacement mardi 10 mars, j’ai dû le décaler à mercredi 11 car le service Accès Plus n’était pas en mesure d’assurer l’accompagnement au train.

Technologies : une sélection d’outils innovants pour vous aider

Bonjour à vous,

Pour ce nouvel article je vous propose une sélection d’outils et de technologies pour compenser un handicap moteur.

Du simple outil qui facilite le quotidien à l’aide technique qui peut vous changer la vie, il existe tout une myriade de technologies destinées au handicap. Avec l’évolution et les progrès toujours plus rapides de la technologie, notamment numérique, nul doute que les années à venir amèneront plus d’autonomie, de possibilités et de liberté aux personnes limitées dans leurs mouvements. Vous allez me dire : c’est bien beau tout ça, mais à quel prix ? Et bien pas forcément ! Toutes les aides que je vous propose ici sont soit gratuites soit relativement abordables. Les voici :

Pour commencer, je vous propose quelques outils numériques pour mieux prendre en main son ordinateur ou son téléphone portable, lorsque l’on a des difficultés de mouvements au niveau des membres supérieures.

Reconnaissance vocale : (de 20€ à 150€)

Ces dernières années, les outils de reconnaissance vocale sur ordinateur ont fait de gros progrès en termes de rapidité et de précision. Disposer d’un tel logiciel peut vous faire gagner beaucoup de temps pour écrire, que ce soit des documents, mails, etc., mais aussi naviguer entre les différents menus et fenêtres. Il vous fera aussi économiser pas mal de mouvements et donc de la fatigue. Je m’en sers régulièrement au travail et à la maison, y compris pour mes articles, c’est très efficace. Des outils de reconnaissance vocale performants gratuits sont inclus dans les versions récentes de Windows (depuis 2008) et Mac OS (depuis 2012), même s’il faudra acquérir un casque avec micro (comptez 20€). Je vous suggère cependant d’utiliser un logiciel payant comme Dragon (version PC ou Mac), dont les fonctionnalités sont plus nombreuses et plus abouties, avec casque fourni dans la boîte du logiciel (comptez 100€ sur PC et 150€ sur Mac, casque inclus). Bien entendu ces outils existent aussi pour les smartphones.

Clavier visuel : (gratuit)

Si l’usage du clavier vous est difficile voire impossible, tous les ordinateurs (de moins de 10 ans) disposent d’un « clavier visuel » qui affiche un clavier sur l’écran. Cela vous permet d’écrire et de contrôler l’ordinateur entièrement avec la souris. Ces outils sont activables depuis les paramètres d’accessibilité de l’ordinateur. Ils proposent aussi des suggestions de mots quand vous taper deux ou trois lettres, avec lequel on gagne un temps précieux. Seul hic : sur Mac la suggestion des mots ne comprend pas les accents. Ces outils sont gratuits, et il en existe d’autres disponibles en téléchargement.

Logiciel Airdroid (gratuit)

Voici un petit logiciel très utile dont je me sers régulièrement qui me permet de piloter mon téléphone portable depuis l’ordinateur. Il est disponible pour tous les smartphones sous Android, il suffit d’installer l’application Airdroid sur le téléphone et de créer un compte. Ensuite, en vous connectant sur le site Internet d’Airdroid, vous pourrez envoyer des sms, passer des appels, transférer des fichiers, depuis l’ordinateur. C’est vraiment pratique, en plus la version de base, assez complète, est gratuite.

 

Désormais, je tenais à vous présenter quelques outils pour faciliter vos déplacements, qui ne sont pas toujours faciles lorsque l’on a des difficultés à marcher ou que l’on est en fauteuil roulant.

Rampe d’accès : (à partir de 60€)

Lorsque que l’on est en fauteuil roulant, malgré les progrès réalisés ces dernières années, encre beaucoup de lieux ne sont pas accessibles à cause d’une simple marche à l’entrée. Il existe aujourd’hui des rampes pliables, rigides et légères que l’on peut transporter facilement avec soi, pour palier à des défauts d’accessibilité. J’utilise de temps en temps une rampe métallique pliable (faite maison) pour mon fauteuil électrique, qui tient derrière mon fauteuil. Les tarifs sont assez variables et commencent à 60€ (modèle suivant).

Services à la mobilité : (gratuits ou abordables)

Bien que ce ne soient pas des technologies à proprement parler, de nombreux services à la mobilité innovants ont vu le jour ces dernières années, basés sur les nouveaux moyens de communication et internet. Parmi eux, on ne présente plus le site Internet et l’application mobile collaborative de Jaccède, qui répertorie déjà un nombre impressionnant de lieux accessibles, en France et à l’étranger. Je me sers régulièrement lorsque je vais dans une ville que je ne connais pas, ou bien pour trouver des lieux de vacances accessibles. Et bien sûr le service est entièrement gratuit.

Un autre service très intéressant vient d’être créé : la location de voitures aménagées entre particuliers. La startup Wheeliz, par l’intermédiaire de son site internet, met en relation des propriétaires de véhicules et avec les personnes qui souhaitent les louer. Et inclus un ensemble de services supplémentaires pour les personnes qui ne peuvent pas conduire notamment. A découvrir !

Pour ceux qui souhaitent découvrir d’autres outils rendez-vous sur :

http://www.depasser-son-handicap.fr/category/trucs-et-astuces/

http://www.depasser-son-handicap.fr/category/productivite-efficacite-et-autonomie/

En souhaitant que cela vous aidera dans votre quotidien. A bientôt !